RANDONNER.CH 5/2017 Sept./Oct.

Un air d'étranger

Codice articolo
R.CH5/2017
Numero ISBN
977-2296-220004-05
Anno di pubblicazione
2017
Peso
300g
Numero di pagine
96
Autore/autori:
Diverse
Formato
21 x 28
Casa editrice
Sentieri Svizzeri
Prezzo
CHF 10.50 (Prezzo normale)

Un Bolivien, une Russe, un Ethiopien et une Taïwanaise retrouvent un peu de leur patrie dans les montagnes suisses, entre Val Bever, Entlebuch, Fribourg et Tessin. Quand Yussif Calderón a le mal du pays, il randonne dans le Val Bever (GR). «La végétation brun-vert, la forme des montagnes, les chemins ... c’est comme chez moi», s’enthousiasme le Bolivien en montrant une photo d’Amérique du Sud. D’autres aussi trouvent en Suisse des similitudes avec leur pays: Mohamed Moussa, éthiopien, dans le Breccaschlund (FR), Lena Vdovina Beck, russe, sur le Marbachegg (LU), et Pailing Tsai, taïwanaise, dans le Val Calnègia (TI).

Des Andes aux Alpes
Yussif Calderón était l’un des guides de montagne les plus appréciés de Bolivie, où il sauvait des vies. Puis l’amour l’a attiré en Suisse, où il a d’abord fait des petits boulots avant de devenir médecin. Quand il souffre du mal du pays, il part marcher dans le Val Bever.

Un air d'Éthiopie près du lac Noir
Des montagnes, une cascade et un col: trois éléments de la randonnée dans la vallée fribourgeoise des Cerniets (ou Breccaschlund) qui rappellent à Mohamed Moussa l’Ethiopie, son pays d’origine, où il faisait l’école buissonnière.

Une vallée qui s'en sort seule
Dans le Val Poschiavo, les prairies en fleurs réjouissent le coeur des promeneurs qui les admirent, mais aussi les papilles des amateurs de thé et des gourmets. Au paradis du bio – le Val Poschiavo détient le record suisse du nombre d’exploitations bio –, les herbes redonnent de la vitalité.

Un bout d'Inde dans le Saanenland
Dans le ciel au-dessus de Lauenen, un superbe milan tournoie lentement. Une corneille bruyante voltige autour de lui, à la fois furieuse et inquiète de sa présence. Mais le puissant rapace ne se laisse pas impressionner. Imperturbable, il poursuit son vol. «Nous devrions tous prendre exemple sur lui», observe Sabine Kunz. «Le milan ne se laisse pas distraire par des vétilles et garde toujours le cap.»

L’articolo è stato aggiunto al carrello.


Continua acquisti Vai al carrello